La bibliothèque numérique kurde (BNK)
Retour au resultats
Imprimer cette page

Les ismaéliens : Histoire et traditions d’une communauté musulmane


Auteur : Farhad Daftary
Éditeur : Fayard Date & Lieu : 2003, Paris
Préface : Mohammad Ali Amir-Moezzi Pages : 372
Traduction : Zarien Rajan-Badouraly ISBN : 2-213-61498-9
Langue : FrançaisFormat : 150x235 mm
Code FIKP : Liv. Fre. Daf. Ism. N° 3007Thème : Religion

Présentation Table des Matières Introduction Identité PDF
Les ismaéliens : Histoire et traditions d’une communauté musulmane


Les ismaéliens
Histoire et traditions d’une communauté musulmane


Farhad Daftary

Fayard

On le sait, l’islam est composé d’une majorité de sunnites, d’une minorité de shî’ites et d’un tout petit nombre de kharidjites, actuellement en Afrique du Nord. Au sein de ces multiples pluralités, les ismaéliens occupent une place particulièrement digne d’intérêt. L’une des principales branches du shî’isme, l’ismaélisme est une tradition religieuse fondamentalement ésotérique, ayant tendu très tôt vers la philosophie et la mystique. De ce fait, il a été non seulement le véhicule de l’enseignement ésotérique du shî’isme ancien, mais aussi un important facteur d’intégration, voire d’introduction en islam d’éléments issus de traditions religieuses, philosophiques et spirituelles anciennes comme le néoplatonisme, le néopythagorisme, l’hermétisme, la gnose et le manichéisme, le zoroastrisme ou même le bouddhisme et d’autres religions indiennes. Son poids a été considérable, quoique discret, dans l’économie intellectuelle et spirituelle de l’islam. Son rôle historique n’a pas été moindre : que l’on pense à la grande dynastie fatimide de l’Afrique du Nord, aux fidèles iraniens de la forteresse d’Alamût ou encore l’émergence de la lignée des Aga Khans.
Au travers de récits fascinants, Farhad Daftary évoque l’histoire et les doctrines des ismaéliens, depuis les origines (au VIIIe siècle de l’ère chrétienne) et la formation de la dynastie des Fatimides - fondateurs du Caire - jusqu’aux actuels adeptes d’Aga Khan, en passant par la tradition yéménite, les Nizârîs du « Vieux de la Montagne » et l’analyse de la fameuse légende noire médiévale des « Assassins », ou encore les grands philosophes mystiques iraniens comme Nâsir Khusraw et Hamîd ad-Dîn Kermânî.



Fondation-Institut kurde de Paris © 2020
BIBLIOTHEQUE
Informations pratiques
Informations légales
PROJET
Historique
Partenaires
LISTE
Thèmes
Auteurs
Éditeurs
Langues
Revues